cedric sileo : ingénieur, intelligence artificielle, docteur en sciences

dimanche | 22 octobre 2017

SALTO

La stupéfiante agilité du robot qui bondit sur les murs

Une équipe de chercheurs américains a mis au point une jambe robotique capable de bondir à 5 fois sa hauteur, puis de prendre appui sur un mur afin d'effectuer un second saut.

Robot SALTO de l'Université de Berkley

Ce robot sauteur développé par l'Université de Berkley est capable de bondir à 5 fois sa hauteur puis de prendre appui sur un mur afin d'effectuer un second saut.

©UNIVERSITÉ DE BERKLEY

Les décombres d'une ville ravagée par la guerre ou une catastrophe naturelle constituent un terrain parmi les plus difficiles à appréhender pour les machines. Les surfaces y sont irrégulières, instables, glissantes, et garnies d'obstacles aux formes imprévisibles. La mise au point d'un mode de locomotion capable de s'adapter à toutes les situations sur ce type de terrain serait utile pour rechercher des rescapés ou d'autres types d'intervention, mais elle est particulièrement délicate. La solution que proposent les roboticiens de l'Université de Berkeley, en Californie, consiste en une machine capable de bondir au dessus des obstacles avec une surprenante agilité.

L'énergie retransmise (presque) instantanément

Baptisée SALTO (pour Saltatorial Locomotion Terrain Obstacle), leur appareil se présente sous la forme d'une sorte de jambe unique terminée par une patte aux longs doigts. Haute d'une vingtaine de centimètres, elle peut détendre brutalement ses articulations et bondir ainsi à une hauteur de plus d'un mètre. Mais toute sa force réside dans sa capacité à se remettre en une fraction de seconde en position pour un nouveau saut alors qu'elle est encore dans les airs. Et ce grâce à l'adjonction de joints élastiques capables d'absorber l'énergie lors de la réception d'un saut, puis de la retransmettre presque instantanément. Tel un yamakasi, la machine, qui a fait l'objet d'une description dans le magazine Nature, peut alors prendre appui sur la surface verticale d'un mur et bondir de nouveau afin d'atteindre des hauteurs encore plus importantes.

Dim lights Embed Embed this video on your site

GALAGO. Comme bien souvent dans ce type de recherche, les équipes se sont inspirés de la nature. Leur modèle : le Galago du Sénégal (Galago senegalensis), un petit primate arboricole qui se déplace par bonds. Les proportions des différents segments des pattes postérieures de l'animal ont servi de modèle au design de ce petit robot bondissant. Toutefois, si la machine a su faire preuve de ses talents, un long chemin reste encore à parcourir pour obtenir un robot opérationnel. La réception à l'issue du second saut, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, laisse encore à désirer. Mais la prochaine étape pour les chercheurs est de doter SALTO d'une caméra afin qu'il puisse analyser l'environnement autour de lui et déterminer ainsi les zones les plus propices pour prendre un appui durant son saut.

(Source Sciences et Avenir)

Merci Daniel !

 

chef de projet web technologies intelligence information formation chef projet artificielle doctorat informatique maîtrise développement thèse université systèmes recherche société temps base machines machine problèmes connaissances problème techniques exemple système règles internet définition